Mass Effect 3

La fin de Mass Effect 3 est superbe

Posté le 15/03/2012

Tags : Mass Effect 3, fin, épilogue mass effect 3


Merci à Bioware de prendre le risque de nous offrir une vraie fin de science fiction, profonde et philosophique, qui demande imagination et réfléxion pour être parfaitement comprise au risque de déplaire au plus grand nombre.

 

J'ai beaucoup critiqué Bioware sur ce blog je dois le reconnaître. Leur marketing que je considère comme catastrophique m'a effrayé plus d'une fois et je m'attendais à un Mass Effect 3 totalement soumis aux dictats du "casual gaming".
Mais ce week end j'ai fini par acheter Mass Effect 3 d'occasion et sans les DLC.

J'ai adoré ce jeu et tout particulièrement la fin. Une vraie fin pointue, digne de ce nom, pleine de sens et de questions qui forcent l'imagination et qui lient l'univers Mass Effect à notre réalité en soulevant des débats intéressants. Une prise de risque à laquelle je ne m'attendais plus de la part de Bioware qui semblait perdu dans les bas fonds du jeu vidéo grand public.

Malheureusement pour profiter de cette fin il faut savoir faire preuve d'imagination et avoir un certain bagage culturel. Et vu les réactions que j'ai pu lire un peu partout sur Internet, j'en déduis que beaucoup n'ont pas les clés pour la comprendre et en profiter pleinement. J'espère que ces quelques lignes permettront à ceux la de comprendre cette fin magistrale et pertinente.

Tout commence (ou fini) par un Shepard blessé au pied du conduit qui l'amènera à bord de la citadelle. Une fois à bord shepard avance vers une plateforme de contrôle sur laquelle se trouve Anderson. Il est temps d'ouvrir la citadelle afin de permettre l'installation du crucible. Mais l'illusive man intervient et gràce aux travaux de Cerberus il est en mesure de contrôler Anderson et Shepard. D'après lui il serait aussi capable de controller les Reapers gràce au Crucible. Mais dit il la vérité ou est il endoctriné ? à vous de choisir. Quelle que soit l'issue de ce dialogue, Shepard ouvre les bras de la citadelle et le crucible s'installe mais rien ne se passe. Shepard doit l'activer. Il s'évanouie avant d'atteindre la console et la plateforme sur laquelle il se trouvait s'élève. La citadelle s'ouvre complètement. Le crucible s'active et est prêt à être utilisé. 

Un enfant arrive à hauteur de Shepard et lui demande pourquoi il est la. Il est le catalyst. Une entité supérieure (manifestement synthétique) qui a crée les reapers, la citadelle (la citadelle est une part de lui), les relais, pour lutter contre ce qu'il appelle le chaos :
Selon lui la vie synthétique est vouée à détruire la vie organique. Il a crée les cycles d'extinction afin de préserver la vie organique. C'est sa solution pour maintenir l'ordre. Les Reapers sont en fait la pour préserver la vie organique.
Tout les 50 000 ans Il récolte les races suffisamment avancées technologiquement et susceptibles de créer ce chaos et préserve les espèces plus primitives afin de sauver la vie organique dans la galaxie.
Les civilisations récoltées ne sont pas exterminées. il les aide à s'élever sur un autre plan d'existence au delà de la vie organique (la vie après la mort ou une forme d'ascension? à vous de voir). Leur ancienne vie organique étant stockée sous forme de Reaper. Chaque Reaper est donc une civilsation récoltée par le passé. A chaque cycle toute forme de vie synthétique est érradiquée.

Je pense que le Catalyst est un synthétique qui a exterminé ses créateurs. Tout comme les Geths ne voulaient pas entrer en guerre avec les Quariens, il regrette cette guerre contre son créateur et souhaite désormais protéger à tout prix la vie organique de cette catastrophe. Il ne veut pas que ça se reproduise.

Mais l'arrivée de Shepard et l'installation du crucible font comprendre au catalyst que sa solution n'est plus la bonne. Le crucible l'a modifié et a crée de nouvelles possibilités. Il laisse à Shepard la responsabilité de choisir car il ne peut pas s'auto détruire.

- Shepard peut détruire les Reapers et le catalyst. Mais il détruira aussi toute forme de vie synthétique. Les Geths, EDI, et lui même. Mais la paix ne durera pas. D'après le Catalyst, les synthétiques seront à nouveau recréés et le chaos reviendra. Sans le cycle les organiques seront détruits. Lors de la cinématique de cette fin on comprend que cette solution détruit aussi toutes les formes de vies avancées dont l'humanité. Car à ce stade de leur évolution les hommes ont tous été modifiés par la science et sont tous en partie synthétiques. Le cycle est donc stoppé mais il a lieu une dernière fois par l'utilisation du Catalyst. Shepard ne sauve pas la galaxie. Si l'on a suffisamment de points l'humanité peut survivre à la destruction des Reapers et Shepard aussi.

- Shepard peut prendre le contrôle du Catalyst et des Reapers. L'illusive man avait donc raison. Mais lui n'aurait pas pu prendre le contrôle car il était endoctriné. Dans ce cas Shepard mourra et perdra tout ce qu'il a. Les reapers et la citadelle s'en vont. La galaxie est sauvée.

- Si vous avez bien joué à Mass Effect 3, la "bonne" fin s'offre à vous : La synthèse. Organiques et synthétiques se mélangent pour donner lieu à une nouvelle forme de vie. Le stade final de l'évolution. Tout le monde est sauvé. la guerre synthétique contre organique n'a plus lieu d'être.

Dans tous les cas les relais sont détruits et le cycle d'extinction est stoppé.

Face à ces 3 choix toutes vos actions passées dans l'univers de Mass Effect prennent un tout autre sens. Votre perspective est complètement chamboulée.

  • Votre comportement face aux Geths et à Légion,
  • face à l'Illusive man,
  • avec EDI et sa relation avec Joker,
  • votre positionnement face à la lutte Quariens contre Geths,
  • face à la lutte organiques contre synthétiques,
  • face à la lutte des Krogans contre les Salarians au sujet du Génophage.

Faut il laisser la vie évoluer naturellement ou contrôler l'évolution ? L'ordre et le contrôle (prônés par l'illusive man, les Salarians et le Catalyst) ou le chaos de l'évolution naturelle (prônés par Legion et les Geths, wrex et les Krogans).

Il est très intéressant de remarquer que les organiques ne sont pas d'accord entre eux et que les synthétiques non plus. Nous sommes largement au delà d'une lutte synthétiques contre organiques. L'humanité elle même est entre les deux. Son évolution a dèjà été biaisée par la découverte des relais. 

Cette fin amène donc Shepard à un tout autre niveau de conscience et de compréhension de ce qui se joue et permet au joueur de se poser quelques questions philosophiques sur l'évolution et la science. Toutes les oeuvres majeures de science fiction posent ce type de questions. La science fiction est faite pour ça.

Voila pourquoi je pense que la fin de Mass Effect 3 est superbe.

Si vous voulez une happy end du type "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants", allez voir du côté des comptes de fées. Si vous préférrez les épilogues complets avec biographie de chaque personnage préferrez l'heroic fantasy. Mais par pitié ne critiquez pas une série de science fiction parce qu'elle a une fin de science fiction. le genre induit la fin. C'est normal.

Après les crédits une scène montre un homme nommé Stargazer raconter la légende de Shepard a un enfant. L'histoire est très ancienne et beaucoup de détails sont perdus. L'enfant veut une autre histoire. Une simple transition qui permet de recharger le jeu juste avant la contre offensive sur la terre. Histoire de pouvoir explorer les 3 fins possibles sans avoir à refaire tout le jeu. Cette transition ne donne aucune clé qui permettrait de mieux comprendre la fin de Mass Effect 3. Si ce n'est que quel que soit vos choix la vie trouvera son chemin.

Pour bien comprendre Mass Effect, son univers et "l'expérience" que propose sa fin, je vous conseille de regarder les séries Stargate, battlestar galactica, i Robot, le manga Akira ou encore Ghost in the Shell (les japonais sont très fort en science fiction et en fins hautement philosophiques). Les Scénaristes de Mass Effect se sont grandement inspirés de ces univers. Vous trouverez aussi des inspirations venues de Star trek. Mais c'est un petit peu trop vieux pour les plus jeunes d'entre vous.

On peut tout de même critiquer des trous dans le montage de cette fin. J'aurai aimé savoir comment Anderson arrive sur la citadelle, pourquoi le Normandy se trouve ou il est quand il est touché par le tir du crucible, ou pourquoi les coéquipiers qui étaient à terre avec nous se retrouvent dans le normandy à la fin. A nous de faire tourner notre imagination.


URL de l'article

http://masseffect3.flexblog.fr/la-fin-de-mass-effect-3-est-superbe-639.htm


Liens externes


Galerie photos

mass effect 3

Laisser un commentaire